Panda

Arrivés depuis peu dans leur nouvelle résidence belge, Hao Hao et son compagnon Xing Hui naviguent dans les hautes sphères de la société. Ils sont d’ailleurs tellement demandés qu’il faut réserver en ligne afin de pouvoir les rencontrer. Aujourd’hui est un grand jour. Le président chinois Xi Jinpin leur fait l’honneur de sa visite.

Des dizaines de mains adroites et discrètes sont quotidiennement au service de la belle Hao Hao. Coach personnel de fitness, masseuse, nutritionniste, coiffeuse, maquilleuse, habilleuse : tout ce petit monde respire à son rythme. Elle aime plaire. Chaque après-midi, lors de sa tournée mondaine, elle brille par sa grâce et son élégance sophistiquée. Chacune de ses apparitions remporte des « Oh ! » et des « Ah ! ». La foule repart subjuguée par sa beauté capricieuse.

Xing Hui, lui, ne s’est pas aussi bien acclimaté à sa nouvelle maison. Une méchante rupture du tendon d’Achille a étouffé dans l’œuf sa carrière d’acteur spécialisé dans les arts martiaux. Les producteurs, scénaristes et publicitaires se sont alors tournés vers son frère jumeau, Xing Rui. Figurer à l’affiche du film Kung Fu Panda l’a propulsé au rang de star. Il vit maintenant à L.A. et parraine le WWF quand il n’empoche pas des millions en tournant une publicité pour les déodorants Axe. Le seul remède à la déprime de Xing Hui réside dans la télévision. Lorsque la publicité des fromages Panda, son unique moment de gloire, passe à l’écran, il fait la ola en couinant.

Cette mission diplomatique semblait donc tomber à point nommé pour un nouveau départ. Il n’en est pourtant rien. Entre sessions de procréation et visites officielles, le couple se déchire un peu plus chaque jour. Hao Hao subit fausse couche sur fausse couche tandis que Xing Hui prend des petites pilules bleues contre les pannes de plus en plus courantes. Mutiques, les deux amants s’isolent et ressassent leurs déboires dans leur cour personnelle.

Le président et sa femme sont ponctuels. Xing Hui est par contre introuvable. Allongée sur l’herbe savamment entretenue du jardin chinois, Hao Hao tente de faire bonne figure en suçant un bout de bambou mais voit bien qu’ils s’impatientent. Le premier Ministre belge Elio Di Rupo a décidé d’honorer leur visite d’un speech de bienvenue. Encore dans un de ses mauvais jours, Xing Hui s’extirpe alors de sa grotte, tourne le dos aux visiteurs et éjecte un étron vert aussi gros qu’un ballon de football américain. Touch down aux pieds d’Elio.

La foule, écœurée et scandalisée, se disperse en se bouchant le nez, délaissant l’enclos des pandas géants pour d’autres exotismes du monde de Pairi Daiza.